L’edge computing, qu’est-ce que c’est  ?

le

Dans le cadre du traitement de données et de stockage, la distribution ou l’edge computing se trouve aux antipodes du cloud computing. Les différences se rencontrent non seulement au niveau de la taille des data center, mais aussi de la finalité des deux services.

L’edge computing, quels en sont les enjeux  ?

L’edge computing, qu’est-ce que c’est  ?S’inscrivant dans le cadre d’une reconsidération de la topologie du réseau, l’edge computing est la solution préconisée pour faire face à la croissance incessante du volume de données à traiter. Ce concept découle naturellement de l’informatique nomade. Cette dernière se traduit aujourd’hui par l’augmentation du nombre de processeurs dans les voitures et les drones qui deviennent alors des data centers mobiles.

Le cloud computing connait un véritable succès depuis les années 2000. Proposé par des entreprises de grande envergure comme Google ou Amazon, ce service a donné à ces dernières la possibilité de procéder à l’externalisation de leurs programmes, mais aussi de leur puissance de calcul grâce à des data centers de taille considérable.

Avec l’edge computing, la priorité est la rationalisation du traitement et du transport des datas. Il est donc préférable d’opter pour des centres de données implantés dans une zone géographique limitrophe du réseau, contrairement à ce qui se passe dans le cadre d’un cloud computing.

Volume des données : une croissance exponentielle

L’augmentation du volume des données à traiter ne connait plus de limite. D’ici 2025, selon les études, il passera de 16,1 zettaoctets en 2016 à 163 zettaoctets en 2025. Face à cette situation, l’edge computing est la solution la plus appropriée puisqu’il offre une célérité dans leur traitement. En même temps, il rend disponibles les services externalisés sur le réseau.

La vitesse de traitement et la sécurité des données

L’explosion de l’internet des objets implique la nécessité d’une réponse immédiate, surtout si ces derniers rencontrent un dysfonctionnement. Dans de nombreux cas, principalement ceux mettant en jeu une vie, la détection des anomalies ainsi que le traitement des problèmes doivent intervenir en une fraction de seconde. Cela n’est possible que si l’on a recours à l’edge computing.

Outre la rapidité du traitement, l’edge computing a également le mérite de renforcer la sécurisation des données. Cela tient au fait que ces dernières ne sont plus centralisées, mais réparties en bordure du réseau. Il est donc impossible de rencontrer une perte de données à la suite d’une seule attaque.

Quid du stockage des datas

Grâce à la possibilité d’une dissémination des capacités de stockage, l’edge computing permet d’assurer la disponibilité des données, que ce soit pour l’utilisateur final ou pour le fonctionnement d’un objet. De même, la création du système de passerelle réduit de manière considérable le coût de transmission des datas.