Traduction et interprétation: deux facettes d’un même métier ? 

le

Le travail de l’interprète est-il le même que celui du traducteur? Ces deux professionnels ont-ils les mêmes missions? Traduction et interprétation sont-ils synonymes? Si différences il y a, quelles sont-elles? Tentons d’éclaircir ces différents termes.

Traduction et interprétation: deux facettes d'un même métier? 

Dans l’esprit du commun des mortels, traduction et interprétation ne font généralement qu’un.  Nombreux sont ceux qui usent de ces deux termes sans aucune distinction. Ont-ils raison? Ont-ils tort? Tranchons la question une bonne fois pour toute…

Et pour cela, appuyons-nous dans un premier temps sur les définitions que nous livre Le Larousse:

  • Traduction: “Action de traduire, de transposer dans une autre langue.”
  • Interprétation: “Action de traduire, d’expliquer un texte, de lui donner un sens.”

D’après le plus célèbre des dictionnaires francophones, les deux termes seraient donc très proches, si non confondus. Mais il est une verbe qui doit attirer votre attention: “expliquer”. Car là où la traduction transpose, l’interprétation explique.

Est en effet attendu d’un traducteur une traduction fidèle. Le moindre mot, la moindre expression doit donc être étudié de manière à ce que la version traduite colle au plus près de la version d’origine. La moindre virgule, la moindre variante peut parfois, vous le savez, chambouler le sens d’une phrase. Le métier de traducteur est donc un métier de rigueur.

Quid, dès lors, de l’interprète? Si le traducteur jouit généralement de délais appréciables pour réaliser son travail, il en est tout autre de l’interprète. Bien souvent, ce dernier est en effet amené à réaliser des traductions simultanées, ne lui laissant pas le temps suffisant à l’élaboration d’une recherche terminologique systématique. L’interprète tente alors de déceler le sens d’une phrase, d’un mot ou d’un texte en vue d’une interprétation dont le sens est bien évidemment conservé mais dont la longueur et les mots peuvent toutefois varier.

Interprète et traducteur exercent donc un métier aussi différent que proche. Car s’ils jonglent avec mots et langues tous les deux, ils ne le font pas toujours de la même façon. Raison pour laquelle apprentis interprètes et traducteurs suivent dans un premier temps un cursus commun avant de se spécialiser dans l’une ou l’autre de ces matières.

Nombreux sont toutefois les bureaux de traductions qui proposent à la fois des services de traduction et d’interprétation.

Vous voilà désormais fixé!