Qui se cache derrière une adresse email ?

le

Lorsque vous recevez un email d’une personne que vous ne connaissez pas ou avec laquelle vous n’avez jamais interagi comme c’est souvent le cas quand on possède un site internet et que l’on reçoit pas mal de demandes de partenariat, sachez que vous avez la possibilité de trouver, plus ou moins facilement et avec un minimum de précision, la personne qui se cache derrière l’adresse email expéditrice. Alors voyons ensemble les quelques outils mis à votre disposition pour arriver à vos fins…

Personnellement, j’utilise au quotidien le service de messagerie en ligne Gmail. Dans cet article je vais donc me concentrer sur cet outil, mais ne vous inquiétez pas, c’est tout aussi simple, voire plus facile, sur d’autres services comme Hotmail, Yahoo! ou encore Outlook.

1. Trouver le lieu de l’expéditeur

Pour commencer, nous allons chercher l’adresse IP avec laquelle l’email a été envoyé. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une adresse IP, voici une courte définition :

Une adresse IP (IP -> Internet Protocol) est un numéro d’identification qui est attribué de façon permanente ou provisoire à chaque appareil connecté à un réseau informatique utilisant l’Internet Protocol.
Il existe des adresses IP de version 4 (sur 32 bits, soit 4 octets) et de version 6 (sur 128 bits, soit 16 octets). La version 4 est actuellement la plus utilisée : elle est généralement représentée en notation décimale avec quatre nombres compris entre 0 et 255, séparés par des points, ce qui donne par exemple : 212.85.150.134. Source

Pour Gmail, les adresses IP et autres informations du genre sont en quelque sorte considérées comme des données sensibles, elles sont donc un peu cachées dans les entrailles de l’email reçu. Pour la trouver, allez sur votre interface en ligne Gmail puis dans le message de votre choix. Ici, repérez la petite icône en forme de flèche (vers le bas) située à côté du bouton « Répondre ». Cliquez dessus et sélectionnez l’option « Afficher l’original ».

[Cliquez sur les images pour les agrandir]

Une nouvelle fenêtre contenant une tonne de texte qui ne veut rien dire (à première vue) ainsi que le contenu du mail reçu s’ouvre alors. Dans les lignes en haut de page, repérez l’expression « Received: from … ». Si vous ne trouvez pas ou si vous avez la flemme de chercher manuellement, exécutez le raccourci clavier « CTRL +F » et entrez l’expression « Received: from ». Votre navigateur fera alors une recherche dans la page et surlignera les résultats correspondants.

Logiquement, vous devriez avoir entre 1 et 4 lignes « Received: from … ». Dans ce cas, prenez en compte la dernière. Si cette dernière contient le terme « localhost« , choisissez celle du dessus.

Repérez et copiez maintenant l’adresse IP (ex: 123.45.67.899) située en bout de ligne. Vous pouvez ensuite mapper l’adresse à l’aide du service en ligne WorlframAlpha en la collant dans le ch prévu à cet effet. Si tout va bien, vous devriez obtenir deux informations concernant l’expéditeur de l’email : le nom de l’opérateur par lequel est envoyé le message ainsi que le lieu de connexion (approximatif).

2. Trouver le fuseau horaire de l’expéditeur

Une autre méthode consiste à trouver le fuseau horaire de l’expéditeur. Particulièrement utile lorsqu’aucune adresse IP n’est disponible, ce qui reste tout de même assez rare. Alors les résultats seront plus qu’approximatifs, cela va s’en dire, mais ça vous permettra certainement de savoir si votre correspondant, qui affirme par exemple être en France, dit des bêtises ou non. Pour cela, effectuez les mêmes opérations que dans la première partie afin de revenir à la page « affichage original » (celle contenant tout le texte bizarre).

Cherchez à nouveau les lignes « Received: from », repérez la dernière comme précédemment et pointez le bout de votre oeil (ou le pointeur de votre souris) sur le terme « for » situé une ou deux lignes en dessous. Ici, vous pouvez apercevoir la date et l’heure à laquelle vous avez reçu l’email, mais ce n’est pas tout. En effet, ce qui va particulièrement nous intéresser, c’est le fuseau horaire présent juste après ces informations. Par exemple, pour la France en heure d’été, le fuseau est « UTC/GMT +2 » et en heure d’hiver « UTC/GMT+1 ».

Dans mon exemple, l’email reçu possède le fuseau horaire « +0200 CEST » (Abbreviation du fuseau horaire). J’en conclus donc qu’il provient de France ou d’un autre pays tournant sous le même fuseau. Donc si la personne me dit qu’elle vient des États-Unis, c’est qu’elle ment puisqu’à Los Angeles par exemple, le fuseau horaire est « UTC/GMT -8 » ou « UTC/GMT -7 » selon la période de l’année.

Pour avoir plus de renseignements sur les fuseaux horaires, je vous conseille d’aller jeter un oeil ici -> http://24timezones.com/horloge_mondiale.php ou là -> http://www.timeanddate.com/library/abbreviations/timezones/

3. Utiliser les moteurs de recherche

Vous l’aurez compris, les deux méthodes ci-dessus peuvent vous être utiles si vous cherchez le lieu dans lequel se trouve l’expéditeur d’un email. Maintenant, nous allons rapidement voir comment trouver des informations un chouille plus personnelles sur ce dernier. Pour cela, des gens formidables ont inventé les moteurs de recherche. Alors je ne vais pas vous expliquer ce qu’est un moteur de recherche, vous devez normalement tous le savoir. Google, ça vous dit quelque chose ?!

Allons bon, il n’y a pas 36 solutions pour trouver ces fameuses informations. Premièrement, copiez l’adresse email de l’expéditeur et collez-la dans le ch de votre moteur de recherche préféré. Là, si cette adresse est utilisée sur d’autres sites ou pour toute autre chose, vous devriez trouver votre bonheur. Si cette personne à un blog par exemple, ça devrait être encore plus facile. Si jamais vous ne trouvez rien d’intéressant, tentez la même opération avec le prénom et nom. Autant vous le dire tout de suite, s’il y a seulement le prénom, laissez tomber. Je ne suis pas le seul sur terre à m’appeler Julien Lemonnier, alors Julien tout court…

Dernière chose, si vous ne trouvez pas le nom de la personne concernée, décortiquez un peu son adresse email. C’est fou ce que l’on peut trouver là-dedans !

4. Utiliser les réseaux sociaux

Facebook compte près d’un milliard d’utilisateurs alors il y a de fortes chances pour que votre expéditeur mystère y soit inscrit et possède un profil actif. Contrairement à la plupart des autres réseaux sociaux, Facebook offre la possibilité à ses utilisateurs d’effectuer des recherches de personnes à l’aide d’adresses email, un peu comme un annuaire inversé. Pour cela, vous n’avez qu’à copier-coller l’adresse email concernée dans la barre de recherche Facebook et vous saurez immédiatement si un profil y est rattaché…….. ou pas !

Pour aller plus loin, si vous trouvez le profil de la personne, glissez-déposez sa photo de profil dans Google Images. Cette fonctionnalité agit également comme un annuaire inversé qui vous permettra de savoir rapidement si l’individu utilise la même photo sur d’autres réseaux sociaux. De quoi obtenir un bon paquet d’informations…

Pour finir avec les réseaux sociaux, il existe des outils comme KnowEm qui vous permettent de savoir si un pseudo est utilisé sur tel ou tel service en ligne. Essayez-le, c’est formidable !

5. Utiliser des outils de recherche de personne

Si jamais rien ne fonctionne, il vous reste peut-être une dernière solution. En effet, si avec toutes ces astuces vous n’avez toujours rien trouvé, je vous propose d’utiliser un service en ligne nommé Spokeo.

Spokeo est un outil, possédant une base de données relativement complète, qui va vous permettre de rechercher une personne à l’aide de son nom, son email, son téléphone, son pseudo ou encore son adresse. Entrez l’information de votre choix dans le ch prévu à cet effet et Spokeo va rechercher les diverses infos qui peuvent traîner sur la toile (pages web, réseaux sociaux, services en ligne…). Plutôt pratique, non ? Cependant, certains résultats retournés par Spokeo ne sont disponibles que pour les abonnés.

Essayer Spokeo

Et voilà, si avec tout ça vous ne trouvez rien, je ne peux vraiment plus rien faire pour vous.
Laissez tomber, vous ne trouverez jamais.

comon savoir sur google qui ce cache derire une adress gmail