DSI : un poste en pleine mutation

le
  • La fonction de DSI subit une mutation due aux innovations constantes dans le domaine de l’informatique
  • Les missions actuelles des DSI sont principalement axées sur la gestion des systèmes informatiques et la maintenance, mais cela évolue vers plus d'innovation
  • Le métier de DSI se transforme pour mettre l’accent sur l’innovation et contribuer à la croissance de l’entreprise en se positionnant comme des disrupteurs

Avec les innovations constantes qui ont lieu dans le monde de l’informatique, la fonction de directeur des systèmes d’information subit aujourd’hui assez de pression pour forcer les professionnels dans ce domaine à suivre le mouvement. Une véritable révolution se prépare en coulisses pour donner une nouvelle dimension au métier de DSI.

  • Le grand livre du DSI: Mettre en oeuvre la direction des systèmes d’information 2.0
  • Homo Digitalus: Chroniques de ma vie de DSI

La fonction DSI d’aujourd’hui

La DSI d’une entreprise désigne le département dédié à la gestion et à l’optimisation du fonctionnement et des rendements de son système informatique. C’est l’un des postes clés dans la mesure où tout ou partie de l’organisation et des activités des entreprises d’aujourd’hui reposent sur leurs performances. Mais c’est aussi l’un des postes qui évoluent le moins.

Actuellement, les missions des professionnels spécialisés dans la fonction DSI tournent essentiellement autour de tout ce qui touche de près ou de loin les interventions sur les systèmes informatiques des entreprises. Cela peut aller de la conception et l’installation des infrastructures au service de maintenance informatique. Dans la majorité des cas, il s’agit surtout de tâches routinières qui ne laissent pas vraiment de place à l’innovation, mais elles sont concentrées sur l’optimisation de la gestion des affaires courantes.

Un bouleversement se prépare dans le métier de DSI

Donner une nouvelle dimension au métier de directeur des systèmes d’information s’impose dans le contexte professionnel et technologique actuel. Il est en effet essentiel d’élargir cette fonction dans l’objectif de mettre l’accent sur l’innovation. En effet, les tâches relatives aux affaires courantes bénéficient de technologies permettant de les prendre en charge efficacement.

Il est alors plus intéressant de penser à faire évoluer ce poste vers des horizons larges et plus rentables. Les DSI de demain quitteront les sentiers battus du service de maintenance informatique pour privilégier les activités réellement porteuses pouvant être reliées à leurs fonctions, pour prendre part aux projets de développement de l’entreprise, pour contribuer à l’optimisation des différents coûts, etc., tout cela avec les compétences dont ils disposent dans le secteur de l’informatique et du numérique.

Un « disrupteur » au service de la croissance de l’entreprise

Dans quelques années, les DSI seront considérés comme des disrupteurs qui viendront avec de nouvelles idées, de nouvelles opportunités rendues possibles par les innovations technologiques dans le domaine du numérique et de l’informatique. Ils ne renverseront certes pas les solides bases de leur profession, mais y apporteront le vent du changement en élargissant leurs domaines de compétences dans l’objectif d’être plus productifs au sein de la structure qui les emploie.

Il s’agira en d’autres termes de responsables des systèmes d’informations capables de réinventer leur métier en fonction des besoins de développement et de croissance de leur entreprise. Leurs missions dépasseront alors largement celui de la gestion des tâches informatiques courantes de l’entreprise pour prendre un nouveau modèle métier plus audacieux.

  • Tout le DSCG 5 – Management des systèmes d’informations – Révision et entraînement
  • Pilotage du SI et de la transformation digitale – 4e éd. – Les tableaux de bord d: Les tableaux de bord de la DSI

FAQ

Quelle est la différence entre la direction de transformation digitale et le département des systèmes d'information ?

La direction de transformation digitale est davantage axée sur l'innovation et la stratégie globale de l'entreprise en matière de numérisation, tandis que le département des systèmes d'information se concentre sur la gestion quotidienne des infrastructures informatiques et des systèmes déjà en place. La direction de transformation digitale cherche à anticiper les évolutions technologiques et à trouver de nouvelles solutions pour améliorer l'expérience client, alors que le département des systèmes d'information assure le bon fonctionnement des outils digitaux existants.

La direction de transformation digitale est plus orientée vers l'avenir et l'innovation, tandis que le département des systèmes d'information se concentre sur la maintenance et la gestion courante du système informatique.

Qu'est-ce qu'une stratégie de transformation digitale ?

Une stratégie de transformation digitale consiste à repenser en profondeur les modèles d'affaires, les processus et les services d'une entreprise pour intégrer pleinement les technologies numériques. Elle vise à optimiser l'expérience client, à améliorer l'efficacité opérationnelle et à stimuler la croissance de l'entreprise grâce aux outils digitaux. La transformation digitale s'appuie sur l'utilisation des données, des plateformes collaboratives et des solutions cloud pour créer un avantage concurrentiel durable.

C'est un processus continu qui nécessite une vision stratégique globale et une gestion du changement efficace au sein de l'organisation.

En quoi consiste la transformation digitale ?

La transformation digitale consiste à utiliser les technologies numériques pour améliorer les processus et la performance d'une entreprise. Elle englobe la mise en place de nouvelles méthodes de travail, l'automatisation des tâches et le développement de solutions innovantes. Cette transition permet aux entreprises de mieux répondre aux besoins des clients, d'optimiser leur efficacité opérationnelle et de rester compétitives sur le marché.

la transformation digitale vise à moderniser l'organisation et à exploiter pleinement le potentiel des outils technologiques disponibles.

Clothilde Leroux
Journaliste sur Passion Net