Test Sound BlasterX H3

le

Si vous avez, comme moi, commencé à jouer sur PC il y a une dizaine d’années, vous connaissez certainement la marque Creative. L’époque magique du « T’as pas de carte son ? Ben t’as pas de son » vivait son apogée, et la marque de Singapour avec.

Test Sound BlasterX H3

Pas de bol pour eux, les constructeurs de carte-mère ont fini (sic) par ajouter ce feature de base sur leurs produits, rendant de ce fait les cartes son non-obligatoires au quidam. Ce qui n’a pas découragé les p’tits gars de Creative, bien au contraire. Leur gamme Sound BlasterX a donc l’objectif de les asseoir dans le monde du gaming, à côté de Razer, Logitech, Roccat et d’autres… Ce n’est pas forcément gagné, ni perdu d’avance si Creative joue bien ses cartes.

Aujourd’hui je vous parle du Sound BlasterX H3, le casque d’entrée de gamme que propose Creative ! Premier contact avec le Sound BlasterX H3 Le casque est présenté dans une boîte en carton assez typique des casques gaming: une façade en plastique transparent qui laisse apparaître le produit, ainsi que les specs principales du petiot. Rien de très extravagant, nous avons un casque avec arceau plastique, micro amovible, et surtout deux écouteurs FullSpectrum 40 mm en Néodymium.

La construction du casque ne va pas changer votre vie, mais pour l’avoir utilisé en session de jeu, et aussi à l’extérieur, il est plutôt résistant. Il ne craque pas dès qu’on le tord (ce qui est plutôt un bon signe) et ne pèse quasiment rien.. On a d’ailleurs tendance à l’oublier assez vite une fois sur la tête, grâce à ses petits coussins en simili cuir. Paré de la livrée typique des produits Sound Blaster X, le H3 se pavane donc avec son logo, dont le X ressort grâce à un rouge plutôt agressif. Doté d’un câble  d’ 1m20 de long, et terminé par une prise jack 3,5 mm (le standard pour tout objet moderne), il met clairement l’accent sur la versatilité: PC, PS4, Xbox, Nokia 3310, rien n’est impossible pour le Sound BlasterX H3 ! (On rajoute qu’un autre câble répartiteur est fourni dans la beuwate pour la connexion PC casque/micro). La télécommande présente sur le câble principal permet de régler le volume, et de mute/unmute le micro, encore une fois du classique. Mais pourquoi faire compliqué quand ça fonctionne déjà bien ?

Des performances plutôt surprenantes, bien joué Creative !

Outre l’aspect esthétique assez sympa du casque, ses écouteurs sont vraiment puissants ( 118 dB/mW… je sais pas ce que ça veut dire mais ça a l’air de faire beaucoup non ? ). Un son clair, tant en écoute de musique qu’en pleine game de Rainbow 6, c’est plutôt rare avec un casque à 70€. 69,99€ pour être exact, mais je préfère les nombres pairs. A quoi doit-on cette qualité de son ? A la conception des écouteurs, de prime abord, mais aussi d’un petit logiciel sympa, appelé Sound BlasterX Acoustic Engine Lite.

Késsessé  ?

Rien de moins qu’un algorithme qui vous permettra de personnaliser au mieux votre expérience. Plusieurs profils de jeu sont disponibles, et mettront l’accent sur les basses, les medium et les aigus, en fonction de ce à quoi vous jouez.

Le micro amovible se fiche dans un emplacement sur le casque et n’en bouge plus tant que vous le ne le voulez pas. Mes interlocuteurs n’ont pas rapporté de soucis majeur lors de nos sessions Skype (c’est court, mais qu’est-ce qu’on peut dire d’un micro, sans rentrer dans les tests techniques que personne ne comprend ?).

Une conclusion très convaincante pour le Sound BlasterX H3

Qu’on regarde la qualité globale, ou qu’on s’attarde sur des détails, le casque H3 de Creative est vraiment intéressant. J’avais un peu peur que l’entrée de gamme de Creative fasse un peu cheapos, mais au final, même si on a pas un casque plaqué or pour 69,99€, les résultats sont là, et j’ai apprécié ce petit test. Si vous cherchez une alternative sympa aux grosses marques gaming, qui sont un poil plus cher, le Sound BlasterX H3 est votre casque.