Les 3 axes fondamentaux du marketing dans le metaverse

le

À mesure que le métavers évolue, on prévoit que les humains passeront une grande partie de leur journée dans ce monde numérique virtuel, où des avatars numériques travailleront, vivront et joueront. Si tel est le cas, les marques auront la possibilité de commercialiser, de faire de la publicité et de s’engager auprès des consommateurs dans ce monde numérique virtuel, qui coexistera avec le monde physique d’aujourd’hui.

Comment les technologies du metaverse et de la publicité (ou madtech) devront-elles évoluer pour tenir compte du métavers, qui est peut-être la plus grande perturbation de l’engagement des clients depuis les médias sociaux ?

La réponse se trouve dans trois domaines principaux : l’intégration, l’innovation pour la compréhension, l’authenticité et la transparence.

L’intégration : Données, contenu, prise de décision, technologie

Le terme « intégration » s’applique à de nombreux domaines différents de l’organisation. En voici quelques-uns :

  • Les données
    Alors que les canaux de marketing traditionnels (c’est-à-dire le courrier direct, les visites en personne, les centres de contact) continuent d’être complétés par de nouveaux canaux de marketing (c’est-à-dire la diffusion en continu, les jeux, la réalité virtuelle), les attentes des consommateurs évoluent également. Lorsqu’il est confronté à un représentant du service clientèle en ligne qui n’a aucune idée du fait que le consommateur a acheté quelque chose dans un magasin de brique et de mortier, le consommateur ne sera plus satisfait de ce service.
    Au contraire, le consommateur attendra de la marque, quel que soit le point de contact, qu’elle ait une vue complète à 360° de ses interactions. Tous les types de données, de zéro à trois, doivent être collectés et intégrés dans un référentiel de données central, tel qu’une plateforme de données clients (CDP)

Les 3 axes fondamentaux du marketing dans le metaverse

  • Le contenu
    La manière dont un consommateur interagit avec une offre publicitaire, telle qu’une bannière 3D, et une offre marketing, telle qu’un interstitiel ciblé dans le métavers, sera très similaire. Toutefois, le métavers offrira des possibilités d’intégration plus étroite des contenus.
    Traditionnellement, les contenus marketing et publicitaires sont très distincts, car les canaux et les budgets des départements marketing et publicité sont gérés séparément (le marketing est souvent interne et la publicité est gérée par une agence).
    Le métavers, qui sera construit sur une plate-forme Web3 et sera beaucoup plus autonome par nature, rendra aux marques le contrôle de la création de contenu. Les marques qui contrôlent leurs fonctions de marketing et de publicité dans le métavers devront veiller à ce que le contenu soit cohérent, intégré et réutilisable dans l’ensemble du marketing.
    Si ce n’est pas le cas, les participants au métaverse vivront une expérience client confuse
  • Prise de décision
    Lorsqu’un consommateur s’engage dans le métaverse, le temps de réponse de la marque doit être instantané. La prise de décision analytique de la marque doit être intégrée (entre les départements) et en temps réel. Les départements de marketing ne pourront plus prendre des décisions relatives à l’engagement du consommateur qui sont discontinues, retardées et axées sur la marque et non sur le consommateur, quel que soit le département de la publicité.
    La prise de décision Madtech sera axée sur l’entreprise, ce qui signifie que les marques seront obligées de se demander comment ma décision et ma réponse marketing influent sur la publicité, le risque, la fraude et d’autres parties de mon organisation
  • La technologie
    Pour permettre l’intégration des données, du contenu et des décisions de l’entreprise à l’ère de Madtech, de nombreuses marques devront probablement rationaliser et moderniser leurs piles technologiques, en adoptant des technologies dotées de points d’intégration préétablis pour le marketing et la publicité.
    À mesure que des écosystèmes numériques tels que le métavers sont mis en ligne, les marques qui tentent de travailler avec trop de solutions verront leurs processus décousus et créeront à leur tour une expérience client très confuse