La Chine : un pays qui vise à devenir un grand acteur des nanotechnologies

le

La nanoscience et la nanotechnologie sont en passe de créer un monde que seule la science-fiction a connu jusqu’ici. Pour bon nombre de spécialistes et autres observateurs, la nanotechnologie sera à la base d’une autre grande révolution industrielle. Aujourd’hui, le marché mondial des nanotechnologies est en train de naitre et ces dernières sont vues comme un moyen pour les industriels et les gouvernements d’asseoir leur compétitivité. Cela est notamment le point de vue de la Chine qui investit grandement dans cette révolution.

La nanoscience : un domaine qui reçoit le plein soutien du gouvernement chinois

La Chine : un pays qui vise à devenir un grand acteur des nanotechnologies

Étant donné que l’Empire du Milieu fait partie des plus grandes puissances économiques et technologiques de la planète, on se doutait bien que la technologie en Chine serait poussée vers les plus grandes ambitions en misant, notamment, sur la nanotechnologie. Il s’agit d’un domaine vivement soutenu par le gouvernement du pays. Ainsi, l’État a lancé le Programme national pour le développement des sciences et techniques à moyen et long terme (2006-2020) en intégrant la nanotechnologie dans les points les plus importants de ce programme.

Par ce programme, l’État chinois a pour objectif d’appuyer les entreprises spécialisées dans la nanotechnologie ainsi que les travaux de recherche dans ce domaine. Des fonds importants sont donc investis par le pays afin de soutenir la recherche et développement dans la nanoscience. Les quelques chiffres suivants démontrent l’immense

investissement déployé dans la R et D dans la nanotechnologie en Chine :

  • Plus de 350 universités
  • Plus de 30 instituts de recherche
  • Plus de 400 entreprises
  • Plus de 26 000 chercheurs

La Chine mise sur la coopération internationale pour mieux avancer dans le secteur des nanotechnologies

Mais, pour passer à la vitesse supérieure dans le monde de la nanoscience, la Chine s’appuie également sur le concours d’acteur étranger. Elle, alors, fait appel aux plus grandes entreprises étrangères pour lui fournir les meilleurs équipements. Par ailleurs, le gouvernement chinois, par l’intermédiaire de son ministère de la Science et de la Technologie a décidé de coopérer avec la Russie, depuis 2016, afin de créer un fonds d’investissements directs pour promouvoir le transfert de technologies de pointe entre les deux pays.

Ainsi, un accord de coopération dans le domaine des hautes technologies a été signé en 2016 entre la société d’État russe Rusnano et le ministère chinois de la Science et de la Technologie. Pour information, cette entreprise russe vise à commercialiser sur le marché international les inventions nanotechnologiques. Par cet accord, les objectifs conjoints de la Russie et de la Chine sont de créer, entre autres, des filiales industrielles ainsi que des sociétés de R et D en matière de nanotechnologie.